Snakes revient…sur 3DS

L’un des plus vieux jeux vidéo fait son grand retour sur 3DS : Snakes. Véritable classique connu de tous, il est ici revisité par Desynched, de manière à profiter du gameplay de la console. Ainsi, jusqu’à 8 joueurs pourront se connecter (localement) à la partie, ce qui augure de bonnes rigolades en soirée.

Un petit rappel du principe original : vous incarnez un serpent qui avance continuellement. Dès que vous mangez un « fruit », votre corps grandit. Vous n’avez pas le droit de :

  • couper votre propre corps
  • toucher les murs
  • heurter les obstacles

Bref, très simple en apparence (autant que ses graphismes), il n’en cache pas moins un gameplay très addictif. Le mode « massivement multi-joueurs » (en local) devrait décupler le côté fun du jeu. Ce projet n’en est encore qu’à ses débuts et reste encore un peu « brut de décoffrage ». Le développeur nous décrit son utilisation ci-dessous.

Pour démarrer une partie :
Lire les instructions sur l’écran inférieur. Aucun fond d’écran pour l’instant, désolé !

Appuyer sur A pour démarrer une partie 1 joueur. Maintenir A pour attendre la connexion d’un second joueur.

Maintenir B pour scanner les parties en cours. Si plusieurs sont trouvées, vous pourrez choisir parmi une liste. La partie sélectionnée sera mise en surbrillance (jaune). Si vous voyez une liste, appuyer sur A pour choisir la partie à rejoindre.

En rejoignant une partie, vous commencez mort. Ceci afin d’être fair-play envers les autres joueurs !
Si vous rejoignez une partie en cours, vous ne chargerez pas l’historique des chemins déjà empruntés par les autres. Ce n’est pas un bug, j’ai décidé de ne pas envoyer l’intégralité de l’historique de jeu par le réseau local pour ceux qui regardent le round en tant que spectateurs. Le prochain round sera parfaitement bien affiché !

Comment jouer :
Cette version de snake est un peu différente de l’originale !

Votre serpent est toujours en mouvement, que vous le vouliez ou non !

Pour changer de direction, utiliser le joystick analogique gauche pour tourner facilement, ou le D-Pad pour plus de précision.

Votre serpent est une simple ligne colorée qui grandit à chaque pomme avalée. Ne coupez pas votre propre serpent ni celui de vos adversaires !

Les pommes sont les petits points blancs. Passez dessus pour gagner un point et faire grandir votre serpent.

Maintenir A pour aller deux fois plus vite !
Maintenir B pour aller deux fois plus lentement !

Appuyer sur Y pour déplacer la pomme une seule fois ! Vous pouvez le faire tant qu’aucun adversaire n’a marqué de point. Vous pouvez également le faire quand vous êtes mort ! Embêtez le dernier en vie en bougeant la pomme juste avant qu’il ne l’avale !

Quand tout le monde est mort, ou que le dernier en vie obtient le meilleur score, le round est terminé. Pour continuer, appuyer sur A ! Vous ne pourrez peut-être pas appuyer sur A tout de suite à la fin du round, ce sera ignoré pendant une seconde. Quand tous les joueurs auront appuyé sur A, le prochain round démarre ! Vous pouvez savoir quels joueurs sont prêts grâce à un R vert à côté de leurs scores.

Quelques informations :
Si une pomme est bloquée au milieu de la queue d’un serpent, vous pourrez la téléporter en appuyant sur Y, ou vous pourrez changer de plan pour utiliser le moins d’espace possible. Éventuellement, la queue arrêtera de s’enrouler autour de la pomme et vous la récupérerez.

En multi-joueurs, vous avez deux objectifs :

  • Avaler les pommes jusqu’à devenir suffisamment grand pour tuer tous les autres joueurs
  • Tuer tous les autres joueurs en bougeant rapidement puis en récupérant le nombre de pommes nécessaires pour avoir le plus haut score.

Crédits :

  • Wolfvak – pour l’aide sur les graphsimes, par exemple pour trouver la couleur dans le buffer de la frame. merci beaucoup !
  • smealum – pour ctrulib et toutes ses contributions au développement de homebrews
  • fincs
  • zetaPRIME – pour avoir répondu à mes questions

 

download.png snakes_alpha

homesite.png Site officiel (GBAtemp) / source (Github)

Badablek

Laisser un commentaire