Doom s’invite officieusement sur Switch

La conférence 34C3 sur le hack de la Switch, qui s’est déroulée le 28 décembre, semble avoir donné des ailes aux développeurs de toutes parts, qui se bousculent au portillon pour apporter leur contribution à ce balbutiement de scène homebrew sur la petite dernière de Nintendo. Aujourd’hui, c’est au tour de l’un des plus grands classiques du jeu vidéo des années 90, qui a déjà été porté sur à peu près toutes les machines possibles et imaginables (cafetières et frigos compris), de faire une entrée fracassante sur la scène, encore jeune, Switch. On parle bien évidemment de Doom, l’un des piliers et pionniers du FPS sur ordinateur, la rolls de la chasse aux vilaines bestioles démoniaques dans des litres d’hémoglobine et d’effets pyrotechniques pixelisés qui fleurent bon la fin du 20ème siècle.

Si vous avez la chance d’être en version 3.0.0 (ou inférieur) et que pegaswitch vous parle (faille webkit), vous allez donc pouvoir défourailler du démon comme bon vous semble sur votre Switch préférée. Quant aux autres, aucune faille n’a encore été dévoilée pour les firmwares 3.0.1 et supérieurs, mais la mèche a plus ou moins été vendue lors de la conférence…même s’ils ne peuvent pas trop en dire pour le moment, probablement pour éviter de griller des possibilités de faille que Nintendo pourrait s’acharner à corriger au plus vite (et s’il y a bien un endroit où leurs oreilles traînent, c’est justement lors de ces conférences très instructives…pour les deux camps)

La scène homebrews Switch semble donc prendre le bon chemin, en attirant un certain nombre de développeurs, ce qui laisse augurer de bien belles choses dans un futur plus ou moins proche.

 

Attention, aucun binaire n’est disponible, il faut donc compiler soi-même les sources avec l’aide de libtransistor.

homesite.png Site officiel

Badablek

Laisser un commentaire